Vous êtes en page "courcy"

Notre-Dame de Coutances
(XIVè siècle)

Photo Eric Pouhier
Photo Eric Pouhier
Accueil
Présentation
Contacter...
Horaires-Calendrier
Services
Plan de Coutances
Le Baptême :
Au fil des jours...
Documents
Brèves
La cathédrale
Rechercher...
Questions ouvertes
Forum
la paroisse en images
... en images

Photos cathédrale

Liens

cathédrale ouverte du mardi au vendredi de 8h00 à 19h00 (18h00 l'hiver) et les samedi, dimanche, lundi de 9h00 à 19h00 (18h00 l'hiver)


Vous cherchez l'horaire des messes dans un lieu de France ?

cliquez

Donnez à l'Eglise
Denier de l'Eglise

PAROISSE NOTRE-DAME DE COUTANCES
Diocèse de Coutances et Avranches
Département de la Manche

... en images

 

 

6. Courcy, commune de 528 habitants.

L'Eglise de Courcy a le plan traditionnel en forme de croix latine.
La nef, voûtée de bois, est du XIII ème siècle. Le chevet est droit. Deux chapelles latérales, dont la méridionale a été refaite à la fin du XVIIIème siècle forment le transept.
Dans la chapelle nord, de gros piliers sculptés la font communiquer avec la nef.
Une porte cintrée est surmontée d'une sculpture délicate.
Une série de vitraux du XIXème siècle retrace la vie de Saint Lô. Le souvenir de Saint Lô veillant sur le Coutançais est encore présent dans la superbe rosace du mur ouest.
Dans la nef, côté nord, on peut voir une chaire à prêcher du XVIIIème siècle.

L'Eglise est ouverte tous les jours de 10h00 à 18h00.

Piéta : Mater dolorosa
Les rois mages
"Tu es Pierre..."
"Tu es Pierre..." (détail)
St Louis juge
Couronnement de la Vierge
Descente de Croix
La vie de Saint Lô en images :
St Lô élu
St Lô évêque
St Lô évêque (détail)
Concile d'Angers
Concile d'Angers détail
St Lô guérit...
St Lô guérit... détail

miracle

miracle (détail)
St Lô et le roi Childebert
St Lô et le roi Childebert (détail)
La mort de St Lô
La mort de St Lô (détail)
Reliques de St Lô (détail)
Reliques de St Lô
   
St Lô élevé au ciel (détail)
Saint Lô veillant sur le Coutançais
St Lô veille sur le Coutançais

Appelons-le Gérard.
Il a trois enfants : "Je les ai fait baptiser : quel avenir y a-t-il pour eux dans l'Église en pleine mutation.?"

Dans une communauté locale : COURCY

C'était la réunion des chrétiens de cette commune et de l'EAP, l'autre soir. Il y avait là, dans l'église, les habitués. Cependant il y avait du neuf: de nouveaux habitants sont venus à la réunion pour voir et pour faire connaissance. Il y avait Gérard et une jeune maman que nous appelons Édith.

Les habitués disaient leurs regrets du temps passé, mais cependant récent où la commune était une paroisse à elle toute seule. C'était le bon temps !... Avec ses problèmes aussi ! Cependant tous reconnaissent que c'est un temps qui ne reviendra plus et qu'il faut tourner la page. Il faut apprendre à vivre en chrétiens autrement. C'étaient les curés qui faisait tout "et nous suivions". Maintenant c'est à nous baptisés de décider ce que nous voulons faire de notre vie chrétienne et il dépend de nous qu'il y ait quelque chose de vivant dans notre commune, au niveau de l'église. Et la conversation tournait bon train autour de ces questions-là.
C'est alors que Gérard dit : "Mes enfants sont baptisés, je suis un jeune papa et je me demande ce qu'ils vont devenir dans l'église après leur baptême. C'est logique." il changeait le fil de la discussion, il nous amenait à regarder l'avenir, et l'avenir ce n'est pas un mot : c'est les enfants, vos enfants : que deviendront-ils ? Les chrétiens habitués de la commune ont-ils entendu la question ? Sont-ils prêts à chercher avec Gérard une réponse à sa question ?.
Eh bien oui, il faudrait que dans chaque commune les chrétiens cherchent ensemble comment assurer l'avenir et cela ne pourrait-il pas commencer par l'éducation des enfants? Ils sont l'avenir de la famille, de la commune, de l'église. La question sera-t-elle entendue et quelles réponses différentes chaque commune pourra-t-elle apporter ?

C'est à ce moment-là qu'Édith raconte son histoire. Elle vient d'une autre région de la Manche les chrétiens ont appris depuis déjà longtemps à vivre ensemble, à se rassembler de temps en temps à l'église etc., à vivre sans la présence d'un curé. Elle disait : au début, tout le monde a fui l'église parce qu'il n'y avait plus de messe régulièrement. La mentalité, c'est que partout il doit y avoir un curé qui dit ce qu'il faut faire. Il a fallu du temps pour que les mentalités changent. Et maintenant les gens reviennent et apprennent à faire par eux-mêmes. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de problème mais cela va beaucoup mieux qu'avant. Il faut le temps que les mentalités changent, que les gens réalisent qu'il n'y aura plus de curé, tout simplement parce qu'il n'y en a plus !

Quelle chance pour cette commune que ces deux nouvelles familles soient arrivées ; elles ont peut-être apporté du "sang neuf" et donc un peu d'espérance. Mais les chrétiens de cette commune vont-ils entendre la question de Gérard et de Édith ? Vont-ils se mettre à chercher avec eux les réponses ?

extrait du Journal paroissial de Avril 2004
Relevé dans les notes de Jean Rochelle

 

Retour (ou Précédent)

| Accueil Présentation | Contacter... | Horaires | Services | Plan de Coutances | Le Baptême|
| Au fil des jours...| Documents | Brèves | La cathédrale | Rechercher... | Questions ouvertes | ... en images | Liens |

 
  Presbytère, 1 rue du Puits Notre-Dame 50200 COUTANCES tél. 02 33 45 00 41
courriel :
secretariat.paroisse@orange.fr