"En chemin avec des 7-8 ans"
Il y a plus de 10 ans, on m'a demandé de remplacer une dame qui quittait Coutances pour l'animation d'un groupe d'enfants de CE1 en éveil à la foi. Depuis cette époque, j'accompagne chaque année le mercredi tous les quinze jours des enfants de cet âge (7-8 ans). Certains parents souhaitent que leur enfant ait une sorte d'initiation à la culture chrétienne, d'autres ayant eux-mêmes une foi "profonde" pensent qu'il est important que l'éducation religieuse faite à la maison soit complétée en groupe par une catéchiste.

La catéchèse s'adresse donc à des enfants qui ont des croyances très variées. Le rôle de la catéchiste est d'accuellir ces enfants qui ont des itinéraires spirituels très divers et de les faire avancer, chacun, dans la découverte de Jésus-Christ. Catéchiser pour moi, c'est proposer, nous devons respecter la liberté des enfants mais je pense que les parents qui nous confient leurs enfants attendent de nous une initiation aux rites communautaires (célébrations). C'est pour cette raison que la paroisse travaille à l'animation de messes spécialement adaptées pour eux (dimanches initiatiques).

Les enfants de cet âge sont très intéressés et très ouverts à la découverte de l'évangile. La DER (Direction de l'enseignement religieux) nous donne des outils très intéressants qui évoluent, et les rencontres entre catéchistes nous aident aussi pour la préparation des activités proposées aux enfants.

Ce qui me paraît essentiel, c'est d'essayer de créer une ambiance où il n'y a pas la compétition si fréquente à l'école ou dans les autres activités du mercredi. L'important, c'est de découvrir ensemble que Jésus aime tous les hommes, qu'il les aime tous bien différents et que notre différence fait la richesse du monde.
Dans une société de consommation comme la nôtre, si l'heure du caté peut être un moment de découverte du message de Jésus-Christ en vérité, alors les enfants sentent bien que cela vaut le coup de continuer l'année suivante sans que papa ou maman oblige à poursuivre "jusqu'à la communion".

 

décembre 2003
Brigitte Osmont